• Post category:Parentalité
  • Temps de lecture :7 min de lecture

Ma 32ème semaine de grossesse

You are currently viewing Ma 32ème semaine de grossesse

A quelle semaine sommes-nous ?

32ème semaine de grossesse. 

Quelle est la taille du bébé ?

A l’écho de mardi, il était dans le 90ème percentile donc très grand et estimé à presque 2,5Kg.

Le mot macrosomie était marqué sur le compte-rendu. Ce n’est pas une surprise. Du coup, je n’ai lavé que les vêtements en 1 mois et 3 mois, pas besoin de taille naissance !

Quelque chose de spécial cette semaine ?

Beaucoup de hoquets de BB#3, des larmes, des joies, du soulagement, de la fatigue et quelques désillusions.

Le moment le plus éprouvant ?

Cette semaine a certainement été la plus dure de toute.

Vendredi avait lieu l’échographie du 3ème, avec la remplaçante habituelle de ma gynéco qui était en congés. Je n’ai pas grande confiance en cette remplaçante, c’est elle qui avait détecté le décollement placentaire de Little H et m’avait froidement fait comprendre qu’on allait le perdre alors que 3 semaines plus tard ma gynéco ne trouvait aucune trace du dit décollement.

Cette fois-ci, elle a trouvé un problème cardiaque au bébé. Un problème grave, annoncé tout aussi désinvoltement que précédemment. 15 minutes à écouter le petit cœur battre à fond (elle n’arrivait pas à baisser le son). Je suis sortie de ce rendez-vous dévastée, sans lettre pour l’hôpital (elle avait oublié de l’écrire) et à appeler tous les services hospitaliers d’imagerie jusqu’à tomber sur le bon. Le rendez-vous a été fixé au mardi, ce qui est vraiment bien pour un appel le vendredi midi.

J’étais tellement désemparée que je suis allée déjeuner toute seule au restaurant pensant y trouver quelque réconfort mais à part me prendre une amende de stationnement alors que j’avais payé le dit stationnement (vive les paiements dématérialisés sans ticket), ça n’a pas servi à grand-chose.

Pendant 4 jours c’était l’horreur. Ne pas savoir, s’inquiéter, faire semblant que tout allait bien, se cacher pour pleurer… A la différence de mes précédentes grossesses, je sais ce que représente le fait d’avoir un enfant handicapé. J’ai très bien en tête les étapes, la charge, les peurs que cela représente et transposer notre situation actuelle avec un deuxième enfant à handicap est certainement le pire de tous mes cauchemars.

Mardi midi (après presque 2h d’attente), j’ai pu faire l’échographie cardiaque du bébé et… ils n’ont rien trouvé ! enfin rien d’inquiétant. Ils étaient plus inquiets des dimensions du bébé et du fait qu’il soit vraiment bas.

Au final, de grosses angoisses pour pas grand-chose. C’est mieux ainsi mais dans la mesure où c’est la seconde fois qu’elle nous a fait le coup d’un mauvais diagnostic balancé sans aucune psychologie, je ne vais pas manquer de le signaler à ma gynécologue au prochain rendez-vous !

Le moment le plus formidable ?

Samedi soir, j’étais seule avec les garçons. J’ai beaucoup hésité mais je les ai tout de même emmené aux animations de lumières de notre petite ville. J’avais prévu un petit tabouret pliable pour pouvoir m’asseoir à l’écart. Si l’événement était assez mal balisé et sans aucune précaution sanitaire (les groupes massés sans masque pour regarder les prestations), chacun des garçons y a trouvé son compte. Mr A a adoré le spectacle de troubadours et Little H a été fasciné par les flammes du jardin de feu (un peu trop, il a failli s’y jeter).

Nous avons fini la soirée par un Mc do à emporter, pas très healthy mais voir Mr A danser de joie pour aller chercher les sacs m’a vite déculpabilisé.

Reves de lumières 5
Reves de lumières 4
Reves de lumières 1
Reves de lumières 3
Reves de lumières 2

Et il y a eu aussi de très beaux moments tout simple, où les petits progrès de Little H nous ont mis du baume au cœur, comme cette bataille de guilis où il a participé pour la première fois à la mêlée !

Bataille de guilis

Quoi de neuf docteur ?

En plus du problème cardiaque évoqué plus haut, je souffre depuis lundi de douleurs au ventre. Je pense que c’est principalement ligamentaire car c’est assez semblable à des points de côté irradiant tout le ventre. Le problème s’est beaucoup intensifié ces derniers jours et m’empêche de me tenir debout, de marcher normalement et d’utiliser les escaliers. J’essaie de m’allonger au maximum mais ce n’est pas toujours suffisant. Et surtout depuis 24h, certaines douleurs s’accompagnent de contractions.

Prise de poids ?

+3,4kg

 

Nutrition ?

Nutrition enceinte pregnancy

Pas très sérieuse cette semaine.

L’expression « nourriture réconfort » n’a jamais été autant d’actualité. Quand je suis triste ou en proie au mal-être j’ai tendance à compenser par la nourriture et là, j’ai eu clairement de beaux écarts (dont ici au restaurant vegan Velicious)

Velicious

Mouvement ?

Mouvement enceinte pregnancy

Marcher étant devenu une épreuve, je ne tente absolument rien d’autre.

De la respiration abdominale pour aider avec les douleurs et les contractions.

Motivation ?

Motivation Enceinte Pregnant

Très paradoxale.

Autant j’ai beaucoup de choses à faire et l’envie (le besoin ?) de voir les to-do avancer, autant je me sens fatiguée et diminuée et mes heures actives sont assez limitées.

Self Care ?

Self Care enceinte pregnant

En septembre, sur les conseils de l’assistante sociale, j’avais fait appel à une association pour obtenir quelques heures de ménage en aide ponctuelle pour la grossesse et le postpartum. J’ai eu la bonne surprise semaine dernière que l’association me rappelle pour me proposer de démarrer cette semaine les 4h de ménage mais seulement tous les 15 jours. Vu mon état de fatigue, j’ai bien sûr accepté et j’étais très heureuse de trouver un relai. Malheureusement, il y a eu erreur de casting. La personne nous a annoncé dès son arrivée que « le ménage c’est pas trop son truc » et qu’elle voulait s’occuper des enfants. Du coup, la prestation a été particulièrement inutile et j’ai rappelé l’association en leur disant que je préférais ne pas poursuivre avec cette personne. Nous revoilà donc sans aide et avec mon ménage à faire ce weekend.

Réflexions ?

Suite à ma réalisation de la semaine dernière, et après discussion avec une amie/cliente qui est Doula, j’envisage de trouver une Doula pour m’accompagner. J’ai une petite liste que je commence à investiguer. Entre accoucher seule et avoir une Doula pour ne pas l’être, cela mérite de se poser la question, même si cela signifie casser sa tirelire.

Et surtout, l’autre soir, j’étais en train de faire du ménage dans mon téléphone et j’ai retrouvé les vidéos des premiers jours de Little H et j’ai été sidérée par la tristesse qui s’en dégageaient (ou en tout cas que je ressentais en les regardant). Je me souviens avoir souffert de la solitude à la maternité, mon mari étant au travail ou s’occupant de Mr A et n’ayant pas de visite. Je me souviens de l’isolement de mon retour à la maison, renforcé par la quarantaine qui nous a été imposée par la varicelle de Mr A. Little H ayant moins d’une semaine, la varicelle était un risque important pour lui donc nous avions dû séparer la maison en 2 pour que lui et moi soyons isolés de mon mari et de Mr A.  Mon postpartum a été difficile, tout particulièrement entre mon allaitement catastrophique et le sentiment de solitude des deux premiers mois.

Et j’ai l’impression que le scénario va se répéter encore (hors varicelle bien sûr). Et je n’ai pas envie de revivre ces semaines hagardes et destructrices. Donc finalement, je me dis qu’un accompagnement postpartum pourrait être une solution. A condition bien sûr de trouver la bonne. A suivre…

32 weeks pregnant

Cet article a 7 commentaires

  1. Marie

    Sans doute une bonne piste, cette doula !

  2. Isabelle NG

    Oui, plus j’avance dans ma réflexion, plus cela semble être une bonne idée.

  3. Brice

    Si tu prends une doula, elle pourra peut-être être présente lors de l’accouchement, pour vous apporter ses connaissances, et diminuer votre stress… 🤞

    1. Isabelle NG

      C’est effectivement une des raisons pour avoir une Doula, même si là l’idée serait qu’elle soit là à la place de mon mari, puisqu’il garderait les enfants. Dans tous les cas, ce serait plus tranquillisant.

  4. Marie-Do

    Bonne idée, il faut être heureux pour l’arrivée du bébé ; quel beau ventre ; bises Marie-Do

    1. Isabelle NG

      C’est une telle évidence en effet! Parfois, je trouve qu’on oublie les choses simples. Merci en tout cas, bises !

Laisser un commentaire